Sébastien Blais-Ouellette

Président, Photon etc.

« Mes études m’ont appris que ce n’est pas parce qu’un problème semble insoluble qu’il l’est. »

Sébastien Blais-Ouellette est fasciné par la physique depuis son enfance. « À 9 ou 10 ans, je lisais déjà des articles sur l’atome dans les revues scientifiques pour jeunes. Je savais que je deviendrais physicien. » Sa curiosité l’a conduit au Département de physique de l’Université de Montréal.

« Ce qui m’a marqué, à mon entrée au baccalauréat, ce sont les gens. Pour la première fois, les gens autour de moi partageaient la même passion pour la physique, le même désir de découvrir, l’amour de l’abstrait et des mathématiques. »  Sébastien a poursuivi ses études à l’Université de Montréal jusqu’au doctorat, puis est devenu chercheur au California Institute of Technology, où il a développé un filtre optique destiné au domaine de l’astronomie.

Conscient des multiples possibilités que son invention permet, il a décidé de se lancer en affaires. C’est ainsi qu’il a fondé Photon etc., une entreprise spécialisée dans le développement d’instruments optique et photonique de pointe. « Ce qui me stimulait, c’était le sentiment de construire. Partir d’une idée pour développer des appareils qui font une différence, c’est un plaisir en soi. »

Les technologies proposées par Photon etc. servent, depuis plusieurs années déjà, à observer la composition de matériaux complexes pour, par exemple, optimiser les matériaux nécessaires à la fabrication d’un panneau solaire. Depuis peu, leurs instruments permettent aussi de faire des avancées considérables dans le domaine médical : « J’étais très fier le jour où on a pu analyser les composantes moléculaires d’un visage pour la première fois. Cela ouvrait la porte au diagnostic de plusieurs problèmes de santé, dont certaines maladies dégénératives de l’œil. »

Outre les connaissances théoriques acquises, Sébastien souligne deux qualités développées durant sa formation : la rigueur et la persévérance, qu’il trouve fort utiles en recherche et en affaires. « Mes études m’ont appris que ce n’est pas parce qu’un problème semble insoluble qu’il l’est. Il faut seulement l’observer différemment, changer l’angle selon lequel on l’envisage, sortir de nos idées reçues. »

Le conseil de Sébastien : « Entrez en physique en ayant confiance que cela peut vous mener à une foule de possibilités professionnelles différentes. Une formation en physique, c’est couler les fondations puis, développer une vision large. Vous y apprendrez à apprendre. Avec cela, le monde est à votre portée. »