Laura-Isabelle Dion-Bertrand remporte un Prix du MÉLS dans le cadre du concours Excelle Science

- 14:40 - - Nouvelles

L’art, les sciences, le monde, pas facile de choisir sa voie quand on est avide d’apprendre comme Laura-Isabelle Dion-Bertrand. Inscrite au programme d’éducation internationale de son école secondaire, elle a eu la chance de voyager (Équateur), de faire du théâtre et de participer à plusieurs Expo-Sciences avant de découvrir sa vraie passion : la physique. « J’ai littéralement eu un coup de foudre pour mon cours d’électricité et magnétisme au cégep, raconte-t-elle. J’avais l’impression qu’on me confiait un secret, celui de la compréhension du monde, des étoiles, de la lumière, du mouvement. Je me sentais si privilégiée! »

Une fois diplômée en physique, elle n’aura que l’embarras du choix. « En plus des débouchés classiques de professeure et de chercheuse, ce programme ouvre sur une panoplie de métiers méconnus, s’enthousiasme-t-elle. Et le champ de la profession n’a pas de limites : je pourrai aussi bien travailler dans un laboratoire en matière condensée que dans un observatoire en astrophysique, ou encore en finances, dans la conception de simulateurs ou de jeux vidéo. »

Pour Laura-Isabelle, la sous-représentation des femmes en sciences constitue une grave lacune. « Les hommes et les femmes pensent et abordent les problèmes de façon différente, dit-elle. C’est un atout dans une équipe scientifique puisqu’ils se complètent. » Selon elle, ce chemin si peu emprunté par les filles n’exige pas autant d’aptitudes surhumaines qu’on le croit : il suffit d’être ouverte d’esprit, ne pas avoir peur de s’imposer et prendre les taquineries avec un grain de sel.

(Communiqué du programme Chapeau les filles du gouvernement du Québec)

Pour de plus amples renseignements :

Normand Mousseau
Téléphone : 514-343-6614
Courriel : normand.mousseau@umontreal.ca

Partager :
  • Envoyer
  • Imprimer