Marilyn Latour reçoit la Médaille d'or 2015 du Gouverneur Général

- 11:36 - Auteur :Gille Fontaine - Nouvelles

Marilyn Latour s’est méritée la Médaille d’or 2015 du Gouverneur Général pour l’excellence de son dossier académique au cours de ses études aux cycles supérieurs. Depuis sa première expérience comme stagiaire “Marie-Curie” au sein de notre département à la fin de ses études collégiales, son parcours a été des plus remarquables. Ce parcours fut souligné, entre autres,  par de nombreuses bourses (stagiaire d’été CRSNG, CRSNG-M.Sc., CRSNG-Ph.D., bourses d’excellence de la FESP) de même que par d’excellentes notes académiques. Marilyn a soutenu avec brio sa thèse de doctorat en mai 2014, thèse intitulée “Modèles d’atmosphères hors-ETL avec métaux: applications aux étoiles sous-naines chaudes”. Elle a d’ailleurs obtenu, à cette occasion, la rare mention “exceptionnelle” pour la qualité remarquable de son travail. Au cours de ses études supérieures, elle a maîtrisé superbement la physique compliquée des effets hors-ETL dans un contexte d’atmosphères stellaires et s’est développé une expertise plutôt rare en astrophysique. Une expertise recherchée, car Marilyn s’est vue offrir un poste de stagiaire postdoctorale à Bamberg (Allemagne) quelque six mois avant même de déposer sa thèse! Plus récemment, Marilyn recevait une très prestigieuse bourse postdoctorale de la Fondation Alexander von Humboldt qui lui permettra, à partir de septembre 2015 et pour deux ans au moins, de poursuivre son apprentissage au sein du groupe d’astrophysique stellaire du Astronomical Institute of the Friedrich-Alexander University Erlangen-Nuremberg basé à Bamberg. C’est un autre bel honneur qui rejaillit sur tout notre département. Félicitations, Marilyn!
 
Marilyn Latour a poursuivi ses études de M.Sc. et de Ph.D. sous la direction du Professeur Gilles Fontaine, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en astrophysique stellaire. Elle a également profité de l’expertise numérique inestimable de Pierre Brassard, professionnel de recherche au sein de ce groupe de recherche. Les longs calculs numériques menés à bien par Marilyn n’auraient pas été pratiquement possibles sans la disponibilité de CALYS, une grappe d’ordinateurs spécialisés construite par Brassard et financée par une subvention de la Fondation canadienne de l’innovation dans le cadre de la Chaire de recherche de Fontaine.

Partager :
  • Envoyer
  • Imprimer