Mouvement impressionnant pour la sauvegarde l'Observatoire du Mont-Mégantic

- 14:27 - - Nouvelles
logo observatoire Mont-Mégantic

Le CRSNG effectue des compressions dans ces infrastructures de recherche de 140 000 $ pour cette année et supprimera définitivement sa contribution de 325 000 $ pour les années subséquentes. L'OMM, première et seule réserve internationale de ciel étoilé en milieu urbain, reçoit également un financement annuel de l'Université de Montréal, de l'Université Laval et du gouvernement du Québec. La compression s’applique immédiatement.

«Cette nouvelle est catastrophique pour nous. Elle signifie ni plus ni moins la fermeture de l'Observatoire d'ici la fin de l'année 2009... à moins de trouver un financement complémentaire sous peu!» lance Robert Lamontagne, directeur exécutif de ce laboratoire unique au pays.

« Il y a des centaines de doctorants qui ont été formés à l'Observatoire du mont Mégantic. En coupant cela, cela coupe carrément les pieds de l'astronomie au Québec. On a formé des générations d'astronomes. C'est comme si ce qu'on avait fait depuis 30 ans, finalement, ça ne revenait à rien », a lancé M. Drissen, professeur et astrophysicien à l’Université Laval.

L’OMM, dont les missions principales sont la recherche de pointe en astrophysique et la formation universitaire, a contribué à former de nombreux chercheurs. Parmi ceux-là notons, Pierre Martin, devenu directeur du télescope WYIN, aux États-Unis, Jean-René Roy, qui dirige le télescope Gemini, à Hawaii, un autre observatoire d’envergure internationale, et René Racine, ancien directeur du Télescope Canada-France-Hawaii. Une douzaine d’étudiants aux cycles supérieurs mènent actuellement des travaux au mont Mégantic.

En cette année mondiale de l’astronomie, le programme d’activités pour l’an prochain est particulièrement chargé, compte tenu du fait que l’OMM et l’Astrolab du Parc national du Mont-Mégantic, au pied de la montagne, attendent un nombre record de visiteurs en 2009. «Les activités mises sur pied vont se dérouler comme prévu jusqu’à la fin de l’été, mais l’avenir n’est pas assuré après cette date», déplore M. Lamontagne.

Ironiquement, rappelons que René Doyon a été élu scientifique de l’année 2008 avec ses ex-étudiants Christian Marois et David Lafrenière par l’équipe des Années lumière, l’émission scientifique de Radio-Canada. Notons aussi, que cet honneur avait été octroyé en 2007, à Chloé Legris, ingénieure et chargée de projet à l’ASTROLab du Parc national du mont Mégantic ainsi qu’à l’Observatoire du mont Mégantic, pour sa réalisation de la première réserve internationale de ciel étoilé en milieu urbain au monde.

Depuis l'annonce de cette décision, les appuis à l'Observatoire sont venus nombreux et de partout au Québec et au Canada, comme on peut le voir en cliquant sur les liens ci-dessous.

Pour de plus amples renseignements :

Olivier Hernandez, relation avec les médias
Téléphone : 514-343-6111 poste 4681
Courriel : olivier@astro.umontreal.ca

Partager :
  • Envoyer
  • Imprimer