Paradis sous terre

- 23:00 - - Nouvelles

Écouter l'émission

 

L’importance de l’industrie minière dans les grandes révolutions de l’histoire de l’humanité est difficile à surestimer. Après tout, on distingue encore souvent les grandes périodes de notre développement en référence aux métaux que nous avons appris à transformer. On pense ainsi à l’âge de cuivre, à l’âge de fer et à l’âge de l’acier, qui s’est installé il y a 150 ans pour être remplacé, peut-être, par l’âge du silicium.

Ces révolutions furent rendues possibles grâce au développement de nouvelles techniques et à l’accès à de nouveaux matériaux permettant l’invention d’outils et d’armes toujours plus performants.

Depuis ses débuts, l’industrie minière est également associée avec la finance et les impacts environnementaux. C’est dans ce contexte, et celui du développement du Nord québécois, que La Grande Équation vous offre une série d’émission sur l’industrie minière, sous toutes ces facettes.

Aujourd’hui, nous nous intéressons au rôle du Canada dans l’industrie minière mondiale. On imagine souvent le Canada comme un élève modèle, celui qui va toujours un peu plus loin que ce qui est demandé.

Or, c’est loin d’être le cas, comme nous l’explique notre invité d’invité d’aujourd’hui, le philosophe Alain Deneault, co-auteur, avec William Sacher, docteur en sciences atmosphériques et doctorat en économie du développement, du livre Paradis sous terre, comment le Canada est devenu la plaque tournante de l’industrie minière mondiale, publié à l’automne 2012 aux Éditions Écosociété. Auteur politique, il a également publié Noir Canada, Offshore et Faire l’économie de la haine, tous chez le même éditeur.

Pour en savoir plus

Les livres d’Alain Deneault :


La Grande Équation est une émission de vulgarisation scientifique animée par Normand Mousseau, professeur au Département de physique de l'Université de Montréal. Elle est produite avec le soutien : d'Athéna Énergies, de la Fondation familiale Trottier, du Fonds de recherche du Québec, de la Fondation des chaires de recherche du Canada et de l’Université de Montréal.

Sur le Web

Lire l'article sur UdeMNouvelles

Partager :
  • Envoyer
  • Imprimer