Passage de Wolfgang Ketterle au Département de physique : une conférence courue!

- 09:16 - - Nouvelles

Les étudiants du Département de physique de l’Université de Montréal ont eu la chance d’échanger avec Wolfgang Ketterle, lauréat du prix Nobel de physique en 2001, à l’issue de la conférence qu’il a prononcée le 3 février dernier.

Pas moins de 200 personnes ont assisté à la conférence du lauréat du prix Nobel de Physique en 2001, Wolfgang Ketterle, lors de son passage au Département de physique de l'Université de Montréal, le 3 février dernier!

Il faut dire que le sujet - bien que pointu! - en intéressait plus d'un, dont plusieurs étudiants de premier cycle : les nouveaux états de la matière et la façon dont M. Ketterle parvient à manipuler les gaz les plus froids de l'univers dans son laboratoire au Massachussetts Institute of Technology (MIT).

À l'aide d'images prises avec un laser spécial, il a notamment présenté les propriétés bizarres d'un gaz dans un état de condensât de Bose-Einstein : dans cet état, tous les atomes du gaz se comportent comme une seule entité quantique, un superfluide.

Par exemple, si on essaie de faire tourner le superfluide, ça ne fonctionne pas : il forme plutôt un réseau de minuscules tourbillons, appelés vortex, tandis qu'il reste lui-même inerte!

Une découverte récente
Wolfgang Ketterle a aussi parlé des champs magnétiques synthétiques, une découverte récente réalisée par son groupe de recherche. Les gaz qu'il étudie n'interagissent que très faiblement avec des aimants normaux, mais en utilisant des lasers bien agencés, il a réussi à faire bouger des gaz ultra-froids dans des champs magnétiques synthétiques plus forts que n'importe quel aimant sur terre.

Ce magnétisme synthétique est d'ailleurs l'ingrédient clé de la découverte des supersolides qu'il a réalisé dans son laboratoire - sujet qu'il a abordé à la fin de sa présentation. Cet état mystérieux présente, à la fois, les propriétés d'un superfluide et d'un solide cristallin. Les supersolides sont donc fluides et solides en même temps, tout ça grâce aux lois de la physique quantique qui dictent le mouvement des gaz ultra-froids.

Une journée inoubliable
Après sa conférence, Wolfgang Ketterle a interagi avec les professeurs du Département de physique de l'UdeM. Il a aussi discuté pendant une heure avec les étudiants du Département, ce qui a vraiment été une expérience mémorable pour ceux-ci : après tout, ce n'est pas tous les jours que l'on peut échanger avec un récipiendaire d'un prix Nobel de physique!

Partager :
  • Envoyer
  • Imprimer