Delphine Bouilly

Doctorat en physique

Sujet de thèse : propriétés de transport électrique dans les nanotubes de carbone
Directeur de recherche : Richard Martel

Delphine s’intéresse aux propriétés de transport électrique dans les nanotubes de carbone. Elle est encadrée dans sa thèse par Richard Martel, titulaire de la Chaire sur les nanostructures et interfaces conducteurs.

Après un survol des différentes branches de la physique au baccalauréat, Delphine Bouilly poursuit aux cycles supérieurs. Son amour de la recherche et de l’exploration en profondeur d’un sujet la pousse sur cette voie. « En recherche, on passe de l’autre côté du miroir : on n’étudie plus seulement ce qui est déjà connu, on crée de nouvelles connaissances! », affirme-t-elle.

Au doctorat, elle opte pour la physique des matériaux, plus précisément la nanotechnologie : « J’aime beaucoup la physique des matériaux car elle cherche à expliquer comment les objets autour de nous sont faits et comment ils fonctionnent. » Ses travaux de recherche portent notamment sur les mécanismes physiques qui expliquent et limitent le transport électrique dans les nanotubes de carbone.

Le nanotube de carbone, l’un des premiers résultats industriels des nanotechnologies, est une molécule cylindrique composée d’atomes de carbone possédant des propriétés électriques notables. « À l’échelle nano, soit quelques atomes, les systèmes sont assez petits pour être représentés par des modèles physiques simples, et assez grands pour construire des dispositifs et les manipuler dans des expériences concrètes. » En comprenant mieux ces objets, Delphine espère créer des outils plus efficaces dans les domaines de l’énergie, de la médecine ou de l’environnement.

Le groupe de recherche pour lequel elle œuvre est interdisciplinaire; physiciens, chimistes et ingénieurs s’y côtoient. « En physique des matériaux, il y a beaucoup de collaborations avec les chercheurs en chimie et en génie physique. Mon directeur de recherche, Richard Martel, est d’ailleurs professeur au Département de chimie! »

Investie au sein de son association étudiante, à la FAÉCUM et bénévole au café étudiant de physique, Delphine prend part au dynamisme de son département. Conférences, concours de films amateurs, spectacles de variétés, sport hebdomadaire, cinq-à-sept, partys, débats politiques, sorties… tout y est! « Les professeurs et le personnel du Département participent régulièrement aux activités, indique-t-elle. C’est une grande famille, dont je vais garder un souvenir inoubliable! »

Au baccalauréat, à la maîtrise et au doctorat, Delphine récolte les honneurs : la bourse Marie-Curie, la bourse Alexander-Graham-Bell, la bourse de maîtrise du FRQNT, la bourse du Canada Vanier et le prix André-Hamel du CRSNG. Assez impressionnant! Outre ces reconnaissances, elle a aussi travaillé régulièrement comme auxiliaire d’enseignement. Si Delphine n’est pas encore fixée quant à sa carrière, il n’y a aucun doute qu’elle réussira quel que soit son choix.