Jonathan Belletête

Maîtrise en physique

Jonathan consacre son mémoire à la relativité générale. Concrètement, il étudie la structure des bulles de vide, leur interaction et le rôle qu'elles ont pu jouer dans la formation de l'univers.

Bachelier de l'Université de Montréal, Jonathan a choisi de demeurer au sein de la Faculté des arts et des sciences pour effectuer sa maîtrise. Plusieurs raisons ont motivé son choix.

« Mes études de premier cycle m'ont permis de constater la qualité de l'enseignement offert ici. Le Département de physique donne aussi aux étudiants de nombreuses possibilités de financement, dont plusieurs postes d'auxiliaire d'enseignement », explique-t-il.

À ce titre, celui qui compte un jour enseigner au collégial a su pleinement profiter des occasions qui se sont présentées. Il a en effet bénéficié à quatre reprises de ces postes d’assistanat pour obtenir une « solide expérience d'enseignement ».

Tout en menant sa future pratique au cégep, Jonathan souhaite poursuivre des études de troisième cycle et continuer les activités de recherche qui le passionnent tant. Il pourra ainsi mettre à profit sa maîtrise des théories de relativité générale les plus élaborées, dont la compréhension passe impérativement par une formation mathématique conséquente.

Le professeur titulaire Manu Paranjape, qui dirige actuellement les travaux de Jonathan, aura certes compté pour beaucoup dans l'évolution et la soif de connaissance de l’aspirant docteur. Ces derniers se sont d'abord côtoyés à l'occasion d'un stage effectué au moment du baccalauréat.

« C'est LE spécialiste de la relativité générale à l'Université de Montréal, affirme Jonathan. Ses idées novatrices à ce sujet ont très certainement cultivé mon intérêt pour la recherche. »

Qualifié par plusieurs de sensible et moqueur, le double boursier (FRQNT et bourse d’excellence à la maîtrise) consacre également une bonne part de son temps à des activités entre collègues du Département.

« L'association étudiante est pleine de vie, il y en a vraiment pour tous les goûts. Aussi, un grand nombre d'étudiants partagent ma passion pour la musique et le cinéma. Le fait que nous travaillons énormément en équipe renforce aussi la camaraderie déjà présente », fait-il remarquer.