Passer au contenu

/ Département de physique

Je donne

Rechercher

Navigation secondaire

Experts en : Apprentissage machine et apprentissage profond

Arguin, Jean-François

ARGUIN, Jean-François

Professeur agrégé

Ma recherche se concentre sur l’expérience ATLAS située au CERN près de Genève. ATLAS est un détecteur qui permet d’analyser le résultat des collisions produites par le Grand collisionneur de hadrons (LHC), de loin le plus puissant accélérateur de particules jamais construit. Nous sommes encore au début de l’expérience ATLAS qui marquent un des moments les plus excitants dans l’histoire de la physique fondamentale. En effet le LHC nous permet d’atteindre pour la première fois l’échelle d’énergie du Tera-electron-volt où l’on s’attend à la présence de nouvelle physique fondamentale, tels que la création de matière sombre dans le laboratoire, la découverte de nouvelle dimension d’espace et de la Supersymmétrie. Nous avons déjà découvert le boson de Higgs, qui une particule centrale dans le modèle de la physique des particules puisqu'elle est responsable de donner une masse aux autres particules.

Lire plus…

Profil complet

Hezaveh, Yashar

HEZAVEH, Yashar

Professeur adjoint

Ses recherches portent sur l’étude des galaxies lointaines à l’aide des effets de lentilles gravitationnelles, afin de cartographier plus précisément la distribution de la matière sombre dans les halos de ces galaxies. Ultimement, ses travaux devraient permettre de mieux comprendre la nature de la matière sombre.

Lire plus…

Profil complet

Hlavacek-Larrondo, Julie

HLAVACEK-LARRONDO, Julie

Professeure agrégée

Ne laissez pas le nom vous tromper : les trous noirs ne sont pas que de l’espace vide. Ce sont les objets les plus étranges et les plus fascinants de l’Univers, si étranges qu’Einstein lui-même ne crut pas en leur existence. Pourtant, il est maintenant établi, hors de tout doute, que les trous noirs existent et qu’ils jouent un rôle fondamental dans l’Univers.

La professeure Julie Hlavacek-Larrondo est une experte de renommée internationale dans l’étude des trous noirs supermassifs. Professeure agrégée au Département de physique de l’Université de Montréal, ses travaux ont eu des répercussions majeures dans la compréhension de la coévolution des galaxies et des trous noirs.

En plus d’être lauréate d’une panoplie de prix d’excellence en recherche, dont une Chaire de recherche du Canada, Mme Hlavacek-Larrondo s’est vue octroyer, à titre de chercheuse principale, du temps d’utilisation sur les plus grands télescopes du monde, incluant le Chandra X-ray Observatory, le nouveau Very Large Array, le Hubble Space Telescope et les observatoires Gemini. Plusieurs des projets de mes étudiants découlent du temps que nous obtenons sur ces télescopes.

Lorsque un trou noir supermassif accrête de la matiere, il manifeste souvent des propriétés remarquables: il peut être si brillant que sa luminosité finit par surpasser celle de la galaxie, et peut créer des jets de particules relativistes si puissants que ces jets finissent par se propager à des distances phénoménales, souvent beaucoup plus grandes que la taille de la galaxie elle-même. Les trous noirs jouent donc un rôle indéniable sur les propriétés finales du milieu environnant. Malgré cette importance, les détails de ce rôle demeurent peu connus.

Le but de sa recherche est ainsi de mener des projets originaux et d’avant-garde qui vont considérablement améliorer notre compréhension des trous noirs. Pour accomplir ceci, Mme Hlavacek-Larrondo utilise aussi des techniques innovatrices en intelligence artificielle (apprentissage automatique / deep learning) qui permettent de percer le mystère de ces objets, contribuant ainsi irrévocablement à l’expansion de l’univers du possible.

Elle est  aussi une ardente défenseuse de la diversité et a notamment cofondé le projet Parité sciences (www.paritesciences.com).

Lire plus…

Profil complet