Passer au contenu

/ Département de physique

Rechercher

Experts en : Science des matériaux

Bianchi, Andrea

BIANCHI, Andrea

Professeur agrégé

Je suis un expert des expériences pour sonder les propriétés thermodynamiques, magnétiques, et du transport dans les champs magnétiques intense et à températures très basses. Mon expertise comprend la croissance et la caractérisation des matériaux de pointe entre autres des quasi-cristaux, des isolants fortement corrélés, et des supraconducteurs , et des aimants frustrés.

Lire plus…

Profil complet

Côté, Michel

CÔTÉ, Michel

Professeur titulaire

Mes activités de recherche se concentrent dans l'application de la mécanique quantique pour le calcul des propriétés des matériaux. Plusieurs domaines m'intéressent, mais présentement mes travaux se concentrent sur le développement de nouveaux matériaux organiques pour des applications photovoltaïques, la compréhension des propriétés des supraconducteurs de haute température par approche ab initio, et l'étude des nanomatériaux comme les nanotubes.

J'utilise une approche théorique qui fait appel aux capacités des supercalculateurs afin de simuler les matériaux étudiés. Ces méthodes sont à la fine pointe des développements récents comme la théorie de la fonctionnelle de la densité ainsi que les méthodes basées sur la fonction de Green.

Lire plus…

Profil complet

Gaudreault, Roger

GAUDREAULT, Roger

Chercheur invité

  L’expertise de M. Gaudreault l’a notamment incité à développer une approche intégrée de la chimie verte basée sur les fibres recyclées. Ses antécédents scientifiques et appliqués lui ont permis d’établir de solides partenariats entre les universités et l’industrie. Il est membre du Centre de chimie verte et de catalyse (CCVC) depuis 2011 et membre associé du Centre québécois sur les matériaux fonctionnels (CQMF) depuis 2018.

  Les intérêts scientifiques du Dr Gaudreault incluent: chimie verte, maladie d'Alzheimer, neurosciences, modélisation moléculaire, cinétique des colloïdes, chimie du blanchiment de la pâte cellulosique et de la fabrication du papier, recyclage, inhibition de la corrosion, biomolécules et biomatériaux.

Lire plus…

Profil complet

HAMEL, Louis-André

Professeur titulaire

Spécialiste des détecteurs semi-conducteurs utilisés en recherche nucléaire, Louis-André Hamel a été approché en 1994 par des physiciens de l’Université d’Arizona pour interpréter les signaux qu’ils observaient dans leur dispositif semi-conducteur cadmium-zinc-tellure (CdZnTe). Il s’est intéressé au problème et a présenté les résultats de sa réflexion l’année suivante, à Grenoble. Il y a rencontré alors des physiciens du Space Science Center de l’Université du New Hampshire qui désiraient aussi mettre au point un détecteur au CdZnTe pour une application d’imagerie en astrophysique. Le détecteur idéal devrait à la fois avoir une excellente résolution en position et en énergie et présenter le plus petit nombre de canaux d’électronique, ce qui a amené le professeur Hamel et son équipe à élaborer ce nouveau dispositif.

Lire plus…

Profil complet

Lewis, Laurent J.

LEWIS, Laurent J.

Vice-recteur associé, Professeur titulaire

Mon programme de recherche s'inscrit dans la thématique générale de la physique numérique des matériaux. Ainsi, nous utilisons de puissants calculateurs pour sonder le comportement et les propriétés des matériaux, notamment structurales, et la relation « structure-fonction ». L'approche que nous privilégions est la dynamique moléculaire, qui consiste à intégrer les équations du mouvement d'un système d'atomes sous l'effet de forces issues de « potentiels »; ceux-ci peuvent être génériques (Lennard-Jones, par exemple), empiriques ou semi-empiriques, ou même ab initio. La taille des systèmes varie selon le potentiel utilisé, de quelques dizaines ou centaines à plusieurs millions d'atomes.

La gamme de problèmes que nous étudions est vaste, mais nous avons un intérêt particulier pour les suivants (liste non exhaustive) : (i) Ablation laser et interactions laser-matière; il s'agit ici de comprendre comment la matière réagit à de puissantes et brèves impulsions laser - mécanismes d'éjection, modifications structurales de la cible, propriétés de la plume d'ablation. etc. (ii) Matériaux désordonnés, amorphes ou vitreux; dans ce domaine, nous cherchons à comprendre la structure à courte, moyenne et longue portée de matériaux tels que le silicium amorphe, les verres métalliques, etc. (iii) Comportement thermique des matériaux nanoscopiques; on cherche ici à savoir comment la chaleur se dissipe au voisinage de structures de tailles nanométrique et comment celle-ci se déplace dans des jonctions moléculaires entre nanoparticules, notamment.

Lire plus…

Profil complet

Margot, Joëlle

MARGOT, Joëlle

Professeure titulaire

Mes activités de recherche sont actuellement focalisées sur l'étude et les applications des plasmas froids. Dans ce cadre, je poursuis des recherches dans le domaine de la gravure de couches minces de matériaux pressentis pour diverses applications photoniques et radiofréquences. Je m'intéresse également aux applications des plasmas induits par laser . Ces études revêtent à la fois un caractère fondamental et appliqué, ce qui comprend la modélisation du plasma et sa caractérisation par le biais de divers moyens de diagnostic dont ceux faisant appel aux lasers (fluorescence induite par laser, photodétachement, etc.).

Lire plus…

Profil complet

Mousseau, Normand

MOUSSEAU, Normand

Professeur titulaire

Mes travaux portent sur l'étude numérique du comportement de la matière au niveau atomique. Ainsi, je m'intéresse à la dynamique d'assemblage de protéines en des structures neurotoxiques associées avec des maladies dégénératives telles que les maladies d'Alzheimer et de Parkinson. J'étudie également la formation de nanostructures, tels que l'assemblage de nanofils de silicium sous une goutte d'or ainsi que la relaxation de systèmes désordonnés tels que les verres et les matériaux amorphes. Tous ces systèmes sont caractérisés par une évolution au niveau atomique sur des temps longs, c'est à dire des secondes ou plus. Pour parvenir à suivre cette évolution, je travaille donc également au développement d'algorithmes accélérés qui permettent de suivre le mouvement atomique sur des temps expérimentaux. Les algorithmes développés dans mon groupe sont parmi les plus efficaces aux mondes, ce qui nous permet d'étudier des phénomènes difficilement accessibles autrement.

Je m'intéresse également aux questions énergétiques et de ressources naturelles, du gaz de schiste et du pétrole aux ressources minières. J'ai publié plusieurs livres grand public sur le sujet et j'ai dirigé quelques travaux d'étudiants sur le sujet.

J'animait également l'émission de vulgarisation scientifique La Grande Équation, diffusé à Radio Ville-Marie.

Lire plus…

Profil complet

Schiettekatte, François

SCHIETTEKATTE, François

Professeur titulaire

L'implantation ionique est une technique qui permet de modifier la surface des matériaux en y injectant des atomes à la profondeur désirée, et en quantité précise. Elle est largement utilisée pour le dopage des semiconducteurs lors de la fabrication de circuits intégrés à très haute échelle (VLSI). Étant un phénomène fortement hors-équilibre (les atomes incidents ont typiquement des énergies des millions de fois plus élevées que celle des atomes du matériau) l'implantation génère souvent, à l'échelle atomique, de nouvelles structures qui peuvent, selon le cas, être exploitées pour améliorer les performances de matériaux de haute technologie, ou constituer un problème à contourner.

Par exemple, pendant le dopage, l'implantation engendre des défauts dans les semiconducteurs en déplaçant des atomes du cristal, ce qui est néfaste pour les circuits intégrés. Si le nombre de défauts n'est pas trop élevé, le dommage pourra être corrigé par recuit thermique et le dopant activé. Toutefois, si la densité de défauts dépasse un certain seuil, des dommages permanents apparaîtront dans le matériau et peuvent rendre inutilisables les dispositifs.

À l'inverse, l'implantation ionique génère des défauts qui peuvent être utilisés pour modifier les matériaux. En effet, l'implantation permet de créer, près de la surface, des défauts qui peuvent par la suite diffuser dans le matériau et modifier la composition de couches enfouies par interdiffusion. On peut ainsi changer la longueur d'onde d'émission de puits ou points quantiques et les propriétés de couches magnétiques.

Les faisceaux d'ions permettent en outre de mesurer de façon quantitative et extrêmement sensible la distribution en profondeur des atomes dans un matériau. Nous disposons dans nos laboratoires de plusieurs techniques d'analyse par faisceaux d'ions, notamment la Détection de Reculs Élastiques (ERD), technique inventée dans nos laboratoires dans les années 70, ainsi que l'analyse par Spectrométrie de Rétrodifussion Rutherford (RBS), la canalisation (RBS channeling) et l'Analyse par Réactions Nucléaires Résonnantes (NRRA).

Lire plus…

Profil complet

Vaez Zadeh, Mehdi

VAEZ ZADEH, Mehdi

Chercheur invité

  • Physique de la matière condensée
Lire plus…

Profil complet